bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 67,838.18
ethereum
Ethereum (ETH) $ 3,528.18
tether
Tether (USDT) $ 1.00
bnb
BNB (BNB) $ 600.23
xrp
XRP (XRP) $ 0.592459
cardano
Cardano (ADA) $ 0.441406
usd-coin
USDC (USDC) $ 1.00
matic-network
Polygon (MATIC) $ 0.547939
binance-usd
BUSD (BUSD) $ 0.993916
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.13861
okb
OKB (OKB) $ 42.34
polkadot
Polkadot (DOT) $ 6.41
shiba-inu
Shiba Inu (SHIB) $ 0.000018
tron
TRON (TRX) $ 0.136204
uniswap
Uniswap (UNI) $ 8.05
wrapped-bitcoin
Wrapped Bitcoin (WBTC) $ 67,859.18
dai
Dai (DAI) $ 0.99997
litecoin
Litecoin (LTC) $ 74.06
staked-ether
Lido Staked Ether (STETH) $ 3,528.07
solana
Solana (SOL) $ 181.53
avalanche-2
Avalanche (AVAX) $ 32.35
chainlink
Chainlink (LINK) $ 14.57
cosmos
Cosmos Hub (ATOM) $ 6.54
the-open-network
Toncoin (TON) $ 7.17
ethereum-classic
Ethereum Classic (ETC) $ 23.96
leo-token
LEO Token (LEO) $ 5.71
filecoin
Filecoin (FIL) $ 4.74
bitcoin-cash
Bitcoin Cash (BCH) $ 399.54
monero
Monero (XMR) $ 163.09
Monday, July 22, 2024
bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 67,838.18
ethereum
Ethereum (ETH) $ 3,528.18
tether
Tether (USDT) $ 1.00
bnb
BNB (BNB) $ 600.23
usd-coin
USDC (USDC) $ 1.00
xrp
XRP (XRP) $ 0.592459
binance-usd
BUSD (BUSD) $ 0.993916
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.13861
cardano
Cardano (ADA) $ 0.441406
solana
Solana (SOL) $ 181.53
matic-network
Polygon (MATIC) $ 0.547939
polkadot
Polkadot (DOT) $ 6.41
tron
TRON (TRX) $ 0.136204
HomeFinanceL'entité bahamienne de LCG a cessé ses activités en invoquant la faillite...

L’entité bahamienne de LCG a cessé ses activités en invoquant la faillite de FlowBank

L’entité enregistrée aux Bahamas de London Capital Group Ltd (LCG), un courtier de détail en devises et en contrats sur différences (CFD), a cessé ses opérations et a annoncé publiquement qu’il était impossible de mener à bien ses opérations suite à la faillite de sa société mère suisse, FlowBank.

« LCG Capital Markets Limited détient des fonds sur des comptes chez FlowBank SA », indique l’avis publié sur le site Internet de l’entité offshore de LCG. « En raison d’accords importants entre LCG Capital Markets Limited et FlowBank SA, la nomination des liquidateurs a actuellement rendu impossible pour LCG Capital Markets Limited de mener à bien ses opérations. »

Le chaos après la faillite de FlowBank

LCG appartient à FlowBank, fondée par l’ancien PDG de LCG, Charles-Henri Sabet. Auparavant, LCG faisait partie du London Capital Group Holdings, qui a rencontré des difficultés après son retrait de la Bourse de Londres et du NEX Exchange en 2018. La même année, Charles-Henri Sabet, alors PDG, a racheté LCG, le séparant du London Capital Group Holdings, en difficulté, qui a été mis en liquidation.

L’entité exploitant la marque LCG sous licence des Bahamas propose des instruments de change et des contrats sur différence (CFD). Entre-temps, une autre entité enregistrée auprès de la Financial Conduct Authority, qui exploite LCG au Royaume-Uni, a changé son modèle commercial l’année dernière, devenant un courtier introducteur pour IG, autrefois sa société rivale.

L’avis de LCG Capital Markets Limited, enregistrée aux Bahamas, est intervenu seulement plus d’une semaine après que la FCA a imposé des restrictions sur l’intégration de nouveaux clients et la prise de dépôts auprès de l’entité sœur enregistrée au Royaume-Uni.

L'avis sur le site Web de LCG Capital Markets Limited

LIRE  Bitcoin Wallet Maker Exodus se lance à la Bourse de New York

L’avis sur le site Web de LCG Capital Markets Limited

Force Majeure

Désormais, la LCG, enregistrée aux Bahamas, considère qu’il existe « une situation d’urgence ou une condition de marché exceptionnelle qui pourrait l’empêcher d’exécuter une ou toutes ses obligations ». La société est déterminée à mettre en œuvre cette mesure dans le cadre d’« événements de force majeure ».

« Les cas de force majeure incluent les événements suivants : (i) tout acte, événement ou occurrence (y compris toute grève, émeute ou mouvement civil, action industrielle, actes et réglementations de tout organisme ou autorité gouvernementale ou supranationale) qui, à notre avis raisonnable, nous empêche de maintenir un marché ordonné dans un ou plusieurs des indices/marchés pour lesquels nous acceptons habituellement des transactions », ajoute l’avis.

Le chaos a commencé lorsque le régulateur suisse a annulé la licence de FlowBank le mois dernier et déclaré l’entreprise en faillite. La LCG, enregistrée aux Bahamas, est désormais en contact avec les liquidateurs de FlowBank.

Dans le même temps, l’actionnaire majoritaire de FlowBank a qualifié la décision du régulateur suisse de « violation des droits » et a l’intention de prendre « toutes les procédures nécessaires » pour contester la décision du régulateur.

L’entité bahamienne de LCG a cessé ses activités en invoquant la faillite de FlowBank

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Le plus populaire