bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 67,631.12
ethereum
Ethereum (ETH) $ 3,493.43
tether
Tether (USDT) $ 1.00
bnb
BNB (BNB) $ 597.32
xrp
XRP (XRP) $ 0.593229
cardano
Cardano (ADA) $ 0.433057
usd-coin
USDC (USDC) $ 0.99962
matic-network
Polygon (MATIC) $ 0.538265
binance-usd
BUSD (BUSD) $ 0.995363
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.139171
okb
OKB (OKB) $ 42.07
polkadot
Polkadot (DOT) $ 6.27
shiba-inu
Shiba Inu (SHIB) $ 0.000018
tron
TRON (TRX) $ 0.136342
uniswap
Uniswap (UNI) $ 7.90
wrapped-bitcoin
Wrapped Bitcoin (WBTC) $ 67,655.13
dai
Dai (DAI) $ 0.999618
litecoin
Litecoin (LTC) $ 73.11
staked-ether
Lido Staked Ether (STETH) $ 3,494.77
solana
Solana (SOL) $ 179.76
avalanche-2
Avalanche (AVAX) $ 32.24
chainlink
Chainlink (LINK) $ 14.36
cosmos
Cosmos Hub (ATOM) $ 6.36
the-open-network
Toncoin (TON) $ 7.10
ethereum-classic
Ethereum Classic (ETC) $ 23.66
leo-token
LEO Token (LEO) $ 5.71
filecoin
Filecoin (FIL) $ 4.65
bitcoin-cash
Bitcoin Cash (BCH) $ 392.59
monero
Monero (XMR) $ 164.03
Monday, July 22, 2024
bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 67,631.12
ethereum
Ethereum (ETH) $ 3,493.43
tether
Tether (USDT) $ 1.00
bnb
BNB (BNB) $ 597.32
usd-coin
USDC (USDC) $ 0.99962
xrp
XRP (XRP) $ 0.593229
binance-usd
BUSD (BUSD) $ 0.995363
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.139171
cardano
Cardano (ADA) $ 0.433057
solana
Solana (SOL) $ 179.76
matic-network
Polygon (MATIC) $ 0.538265
polkadot
Polkadot (DOT) $ 6.27
tron
TRON (TRX) $ 0.136342
HomeRèglementsprésident de la CNV d'Argentine

président de la CNV d’Argentine

Pour Roberto Silva, président de la Commission nationale des valeurs mobilières (CNV), l’un des plus grands défis que l’organisation assume, dans le cadre des projets du gouvernement de Javier Milei, est la réglementation des crypto-monnaies en Argentine.

Dans un message publié le Il a déclaré cela lors de sa participation à un événement dans la ville de Rosario le 28 juin, organisé par la Chambre argentine des technologies financières.

Silva a assuré que l’objectif de l’organisation est de “se conformer à la loi” en réglementant les crypto-monnaies telles que le bitcoin (BTC), “sans surréglementer ni affecter l’innovation”.

Il a souligné, en ce sens, qu’il existe actuellement 45 sociétés autorisées dans le registre des fournisseurs de services d’actifs virtuels (PSAV), dont sept étrangères, et qu’un nombre similaire de demandes En cours.

«Nous ne voulons pas menotter une industrie que nous considérons comme super importante. Notre vocation est d’écouter, de comprendre puis de réglementer, avec une norme qui a eu beaucoup d’interaction avec le secteur”, a déclaré Silva.

Le défi, selon le responsable, est de “trouver un équilibre pour ne pas effrayer les PSAV et essayer de respecter les principes nécessaires pour renforcer l’Argentine”. conformément aux règlements du Groupe d’action financière (GAFI).

Il rappelle à ce propos que « la CNV est le régulateur des PSAV, mais pas des actifs virtuels », reconnaissant ainsi qu’elle n’a aucun contrôle sur les cryptomonnaies comme le bitcoin. Il a également annoncé l’ouverture d’une consultation publique afin que l’enregistrement et les réglementations évoluent de pair avec un consensus avec les entreprises.

À cette fin, des réunions ont déjà eu lieu, auxquelles ont participé des représentants légaux et des membres de l’écosystème, parmi lesquels se distingue l’ONG Bitcoin Argentina.

LIRE  L’activité on-chain des cryptomonnaies PEPE, FET et ENS monte en flèche

Inscription en bourse et loi des bases, les premiers pas de Milei

Les déclarations de Silva interviennent quelques jours après l’approbation – par le Pouvoir Législatif – de la Loi de Base et du Paquet Fiscal. Deux mesures qui ont un impact significatif sur les utilisateurs de Bitcoin, avec le nouvel enregistrement des échanges de crypto-monnaie.

Comme le rapporte CriptoNoticias, une fois la loi de base promulguée, la possession de « crypto-monnaies, crypto-actifs et autres actifs similaires » peut être blanchi dans le régime de régularisation des avoirs non déclaré en Argentine.

Et même si la nouvelle réglementation permettra aux Argentins d’utiliser des bitcoins blanchis ou régularisés pour tout type de négociation, elle générera également changements en matière fiscale pour ceux qui gèrent des actifs numériques.

À ces répercussions sur le paiement des taxes dérivées de la Loi de Base s’ajoute l’obligation imposée aux bourses de cryptomonnaies de s’inscrire auprès de la CNV. La mesure a été respectée en juin par plus de 90 entités opérant avec des actifs numériques. Les inscriptions étaient ouvertes pour d’autres inscriptions.

C’est ainsi que, six mois seulement après le début de son mandat, les actions de Milei visent la régulation des crypto-monnaies, un secteur en forte croissance dans le pays sud-américain où l’on estime que Il y a environ 8 millions d’utilisateurs.

Mais les décisions du soi-disant « président libertaire » n’a pas été sans controverse. Tout n’a pas été du goût de l’écosystème Bitcoin et beaucoup se sont sentis trahis, principalement parce que l’enregistrement des sociétés de cryptomonnaie et d’autres mesures sont effectués conformément aux directives du GAFI.

LIRE  Il y a déjà plus de 10 pays en alerte

Et malgré le drapeau blanc que brandit actuellement le président de la CNV, exprimant son intention d’écouter le secteur, les membres de l’écosystème sont aux aguets, faisant part au gouvernement de leurs interrogations sur les projets de régulation.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Le plus populaire