bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 70,002.76
ethereum
Ethereum (ETH) $ 3,788.37
tether
Tether (USDT) $ 1.00
bnb
BNB (BNB) $ 616.54
xrp
XRP (XRP) $ 0.535824
cardano
Cardano (ADA) $ 0.493254
usd-coin
USDC (USDC) $ 1.00
matic-network
Polygon (MATIC) $ 0.727479
binance-usd
BUSD (BUSD) $ 1.01
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.16853
okb
OKB (OKB) $ 51.27
polkadot
Polkadot (DOT) $ 7.59
shiba-inu
Shiba Inu (SHIB) $ 0.000026
tron
TRON (TRX) $ 0.123638
uniswap
Uniswap (UNI) $ 9.61
wrapped-bitcoin
Wrapped Bitcoin (WBTC) $ 70,124.79
dai
Dai (DAI) $ 1.00
litecoin
Litecoin (LTC) $ 88.24
staked-ether
Lido Staked Ether (STETH) $ 3,785.16
solana
Solana (SOL) $ 178.40
avalanche-2
Avalanche (AVAX) $ 41.08
chainlink
Chainlink (LINK) $ 16.61
cosmos
Cosmos Hub (ATOM) $ 8.82
the-open-network
Toncoin (TON) $ 6.33
ethereum-classic
Ethereum Classic (ETC) $ 31.64
leo-token
LEO Token (LEO) $ 5.99
filecoin
Filecoin (FIL) $ 6.23
bitcoin-cash
Bitcoin Cash (BCH) $ 515.55
monero
Monero (XMR) $ 135.26
Tuesday, May 21, 2024
bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 70,002.76
ethereum
Ethereum (ETH) $ 3,788.37
tether
Tether (USDT) $ 1.00
bnb
BNB (BNB) $ 616.54
usd-coin
USDC (USDC) $ 1.00
xrp
XRP (XRP) $ 0.535824
binance-usd
BUSD (BUSD) $ 1.01
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.16853
cardano
Cardano (ADA) $ 0.493254
solana
Solana (SOL) $ 178.40
matic-network
Polygon (MATIC) $ 0.727479
polkadot
Polkadot (DOT) $ 7.59
tron
TRON (TRX) $ 0.123638
HomeNouvellesApple retire Binance, Kraken et d'autres applications de cryptographie de l'App Store...

Apple retire Binance, Kraken et d’autres applications de cryptographie de l’App Store indien

Apple a retiré les applications d’au moins neuf échanges cryptographiques, dont Binance et Kraken, de son App Store en Inde, moins de deux semaines après que la plupart de ces entreprises mondiales ont été signalées pour opérer « illégalement » dans le pays. La Financial Intelligence Unit (FIU), une agence gouvernementale indienne qui examine les transactions financières, a émis à la fin du mois dernier des avis de justification à neuf sociétés de cryptographie et a allégué qu’elles ne se conformaient pas aux règles indiennes de lutte contre le blanchiment d’argent.

La CRF a demandé au ministère indien de l’informatique de bloquer les sites Web des neuf services en Inde. Les autres échanges dont les applications ont été retirées sont Huobi, Gate.io, Bittrex et Bitfinex. Bitstamp, un autre échange incriminé nommé par la CRF, était toujours opérationnel sur l’App Store en Inde, bien que l’application éponyme d’OKX ait également disparu.

Les applications sont toujours répertoriées sur le Google Play Store en Inde et leurs sites Web sont également toujours accessibles dans le pays. Les utilisateurs qui ont déjà installé les applications sur leurs appareils peuvent continuer à y accéder.

Apple n’a pas répondu à une demande de commentaire. Dans un message mercredi soir, Binance a assuré aux clients existants en Inde que leurs fonds étaient en sécurité.

“Nous travaillons dur pour nous engager dans une élaboration de politiques constructives qui cherchent à bénéficier à chaque utilisateur et à tous les acteurs du marché”, a écrit le principal échange de cryptographie aux clients. “Nous continuons de miser gros sur l’Inde en tant que marché leader du Web3 et nous explorons toutes les voies pour établir une entreprise durable à long terme en Inde.”

LIRE  Les réserves de Bitcoin du Salvador augmentent à mesure que les prix du BTC augmentent – ​​voici combien le pays détient

De nombreux commerçants indiens se sont tournés vers les plateformes mondiales de crypto-monnaie au cours des derniers trimestres, dans le but apparent d’échapper aux impôts. L’Inde a commencé à taxer les monnaies virtuelles l’année dernière, en prélevant une taxe de 30 % sur les gains et une déduction de 1 % sur chaque transaction cryptographique. Les échanges cryptographiques basés en Inde, notamment CoinSwitch Kuber soutenu par a16z, CoinDCX soutenu par B Capital et l’ancien partenaire de Binance WazirX, continuent d’exiger des vérifications rigoureuses de connaissance de votre client avant d’intégrer de nouveaux utilisateurs, mais il n’en va pas de même pour de nombreux échanges mondiaux. plates-formes. (Le volume des transactions sur WazirX a chuté de 97 % en deux ans, en partie parce que de nombreux traders se sont tournés vers des applications mondiales.)

“CoinSwitch et CoinSwitch PRO, ainsi que plusieurs autres bourses indiennes VDA, sont déjà conformes aux exigences indiennes PMLA pour les VASP, et il n’y a aucune raison pour que les bourses offshore ne fassent pas de même, si elles souhaitent faire des affaires en Inde”, Ashish Singhal, co-fondateur et directeur général de CoinSwitch, écrit le X. « Les bourses offshore devraient envisager activement de s’inscrire auprès de la CRF-IND et de se conformer aux mesures indiennes de LBC et de CFT. C’est également mieux pour la protection des consommateurs en Inde puisqu’il y aura une plus grande surveillance réglementaire de l’écosystème.

Les bourses indiennes de cryptomonnaie CoinDCX et CoinSwitch Kuber avaient précédemment averti le gouvernement de New Delhi que sa nouvelle politique fiscale sur la cryptographie conduirait de nombreux utilisateurs à se tourner vers des bourses décentralisées ou à rechercher des services non conformes. Mardi, CoinDCX a annoncé qu’il offrirait des récompenses aux clients qui transfèrent leurs actifs cryptographiques des bourses mondiales vers sa plateforme basée en Inde.

LIRE  Ce politicien américain vient de vendre pour près d’un million de dollars de crypto

L’Inde a toujours adopté une position ferme à l’égard des crypto-monnaies et des entreprises qui permettent leur trading. La Reserve Bank of India a interdit les crypto-monnaies dans le pays il y a environ cinq ans. Bien que cette interdiction ait finalement été annulée par la Cour suprême indienne, la banque centrale a persisté depuis lors à plaider en faveur de l’interdiction de la cryptographie et ses hauts responsables ont comparé les actifs numériques virtuels à un stratagème de Ponzi.

Coinbase, un autre échange cryptographique mondial populaire, a cessé d’intégrer de nouveaux clients en Inde l’année dernière. Le directeur général de Coinbase, Brian Armstrong, a affirmé en 2022 que la société était confrontée à des « pressions informelles » de la part de la banque centrale indienne.

ARTICLES LIÉS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Le plus populaire